Frédéric Audibert

Violoncelle solo dès l’âge de 20 ans dans différents orchestres français, Frédéric Audibert occupe aujourd’hui ce poste au sein de La Chambre Philharmonique Emmanuel Krivine, créée et dirigée par Emmanuel Krivine. L’orchestre tourne dans les grandes salles européennes : Pleyel, Alt Hopper de Frankfurt, Concertgebouw de Bruges, Istanbul Hall, Beethoven Hall à Bonn, Cadogan Hall à Londres…

Il est également invité comme soliste pour la création de l’orchestre internation du Dresnder Musikfestspielen l’un des plus importants festivals européens.

En 1992, Lord Yehudi Menuhin le nomme lauréat de son association ”Live Music Now France” et l’encourage à poursuivre une carrière de soliste. Il se produit depuis dans les grands concertos avec orchestre : Haydn, Boccherini, K.P.E Bach, Saint-Saëns, Bruch, Brahms, Tchaïkovski, Chostakovitch, Lalo, Dvorak, Honegger… avec les orchestres Brixi de Prague, les Solistes tchèques, orchestre symphonique de Brnö, orchestre philharmonique de Nice, orchestre symphonique de la Garde Républicaine, orchestre régional de Cannes-Paca, etc...

Soliste en résidence de la fondation Sophia Antipolis, il a donné concerts et master-classes au Canada, en Polynésie, en Israël, en Turquie, dans les principaux pays européens... et dans les grandes salles françaises : Gaveau à Paris, Palais des festivals à Cannes, Abbaye de Fontfroide, Abbaye du Thoronet, Opéra de Nice, Flâneries musicales à Reims [...].

En octobre 2011, invité par la société des compositeurs d’Osaka, il s’est rendu au Japon et à Taïwan pour des créations, des concerts et masterclassses avec le percussionniste Pascal Pons.

Personnellement félicité par Mstislav Rostropovitch pour ses qualités de Konzertmeister lors d’un concert avec l’orchestre de Bretagne, il partira avec lui à Moscou et Bakou lors d’échanges culturels.

Dans le cadre d’hommages au grand maître, Frédéric Audibert est invité à raconter, lors de conférences, les diverses anecdotes qui ont émaillé ses rencontres artistiques et pédagogiques avec celui qui restera comme l’un des plus grands violoncellistes du XXème siècle.

 

Frédéric Audibert © Cello Fan
Frédéric Audibert © Cello Fan